Registre des places d'apprentissage RPA

Contexte

Sur mandat des cantons, le CSFO publie sur orientation.ch les listes cantonales des places d'apprentissage disponibles (bourse suisse des places d'apprentissage LENA). 22 cantons et FL fournissent les données nécessaires via une interface électronique, quatre cantons gèrent leurs données directement dans une application web du CSFO.

Les données seront utilisées pour la publication sur orientation.ch et pour envoyer des informations par courriel aux destinataires ayant paramétré des alertes. Les OrTra et les cantons ont également la possibilité d'obtenir des données les concernant via une interface afin d'exploiter leurs propres portails de places d'apprentissage ou leurs applications.

La solution de maintenance et de mise à disposition des données a atteint la fin de sa durée de vie utile et doit être remplacée.

Mandat du projet

Le projet a pour mission de fournir une solution informatique moderne (registre des places d'apprentissage LSR) pour ces fonctions. LSR vise également à répondre aux besoins suivants :

  • A l'avenir, les grandes entreprises nationales pourront gérer leurs places d'apprentissages de manière centralisée via une interface web au lieu d'avoir à les déclarer séparément aux 26 cantons et à la Principauté du Liechtenstein (mandat CSFP).
  • Avec une nouvelle version des directives d'échange de données, il sera possible de transférer des places d'apprentissage pour deux ans ainsi que des caractéristiques supplémentaires d'une place d'apprentissage ou d'une entreprise d'apprentissage (p. ex. "entreprise formatrice MP").
  • Les fonctions de gestion des places d'apprentissage sont réellement séparées de la publication sur orientation.ch afin que le CSFO puisse réagir de manière plus flexible aux développements futurs. orientation.ch obtiendra donc à l'avenir les données via une interface privilégiée.

Par la suite, les cantons pourront également mettre à jour en permanence les données relatives à l'apprentissage (auparavant mises à jour quotidiennement).

L'application prévue "Registre des places apprentissage RPA"

Les objectifs de la nouvelle application sont les suivants :

  • L'application utilisée pour la gestion des données de places d'apprentissage sera remplacée par une solution plus conforme aux standards techniques actuels.
  • La gestion et la maintenance des données sont séparées de la publication sur orientation.ch. Il est prévu de mettre en place les fonctionnalités suivantes :
    • Importation de données sur les places d'apprentissage recensées par les cantons auprès des entreprises formatrices.
      • Seront gérés dans un second temps l'alimentation et le traitement en continu, de façon à ce que l'actualisation des données ne soit plus seulement effectuée de nuit.
    • Interface dédiée à l'administration accessible via le navigateur ; elle permet aux cantons de saisir et de modifier manuellement les données de places d'apprentissage.
    • La même interface doit aussi permettre aux grandes entreprises présentes dans plusieurs cantons d'inscrire leurs places d'apprentissage auprès d'un guichet unique ; on leur évite ainsi de devoir le faire auprès de 26 cantons et de la Principauté de Liechtenstein.
      Cette fonctionnalité fait l'objet d'un mandat supplémentaire de la CSFP, qui a pour objectif de réduire la charge administrative des grandes entreprises. Mise en œuvre dans le cadre du projet RPA, cette fonctionnalité permet d'exploiter les synergies ; elle s'ajoute aux fonctionnalités dont le développement était déjà planifié.
    • Interfaces regroupant les données à l'intention de leurs destinataires, à savoir :
      • LENA sur orientation.ch : la bourse de places d'apprentissage reste le premier destinataire et le portail officiel des cantons, même une fois la séparation accomplie entre administration et publication des données sur RPA.
      • Les cantons consommateurs de données saisies dans RPA par les entreprises : ils peuvent ainsi compléter leurs données.
      • OrTra qui exploitent leurs propres portails de places d'apprentissage.
      • Autres importateurs de données, à condition que cela réponde à la volonté politique des cantons.
  • Les nouvelles directives d'échange des données sont appliquées ; la nouvelle version permettra de diffuser les données de places d'apprentissage pendant deux ans et d'ajouter les caractéristiques particulières d'une place ou d'une entreprise formatrice (p. ex. logo " entreprise formatrice MP).
Flux de données et acteurs RPA

Flux de données et acteurs RPA

Plus-value du projet " Registre des places d'apprentissage "

Pour les grandes entreprises

Actuellement, les grandes entreprises actives au niveau intercantonal doivent annoncer leurs places d'apprentissages vacantes à tous les cantons concernés (parfois aux 26) et au Liechtenstein, pour qu'au final les places soient de nouveau centralisées et publiées sur orientation.ch. Le registre permettra à ces entreprises d'administrer leurs places d'apprentissage directement sur une plateforme centrale.

Pour les cantons

  • Les nouvelles directives d'échange des données sont en application ; avec la nouvelle méthode, les places d'apprentissage pourront être livrées pour deux ans et il sera pos-sible de fournir des indications supplémentaires concernant une place ou une entreprise formatrice (p. ex. " matu pro bienvenue ").

  • Les données pourront être transmises et modifiées en permanence et n'auront plus à être actualisées pendant les horaires de nuit.

Pour le CSFO et orientation.ch

  • Le registre des places d'apprentissage réduit les liens de dépendance vis-à-vis d'orientation.ch. Il permet de gagner en flexibilité et en adaptabilité en vue de modifications ultérieures.
  • Les places d'apprentissage peuvent être publiées pour une durée de deux ans et des informations complémentaires peuvent être ajoutées.

Avancement (septembre 2018) et perspective

  • Le projet est arrivé au terme des travaux de conceptualisation. La phase de développement peut démarrer.  Il s'agira de définir et de détailler les exigences en concertation avec les futurs utilisateurs, d'élaborer l'architecture du système et de planifier le lancement (migration incluse) et l'exploitation.
  • La fin de la phase de développement étant prévue au 1er trimestre 2020, le nouveau registre permettra de saisir et de gérer les données de places d'apprentissage pour la rentrée 2021.

Informations complémentaires

Courriels d'information